Image Alt

Dans le Calvados

Que faire dans le Calvados ?

Le Calvados est un des cinq départements de Normandie. Les 120 km de côtes balnéaires accueillent de nombreux touristes à la belle saison et contrastent avec l’intérieur des terres verdoyantes et agricoles. L’Histoire a rendu célèbre ce territoire au-delà des frontières : le Débarquement s’est déroulé sur les plages de la côte de Nacre. Le Calvados doit aussi sa renommée à ses spécialités locales. Les fromages de vache et les boissons à base de pommes raviront les fins gourmets.

La campagne normande

Les terres intérieures associent bocages, marais et forêts. Les champs et les terres d’élevages entourés de haies et d’arbustes sont omniprésents dans le panorama local. Ces paysages typiques ont même donné son nom à l’ouest du territoire, le Bocage Normand.

De l’autre côté, le Pays d’Auge est parsemé de longères à pan de bois. Dans les collines verdoyantes, de nombreux produits se préparent dans les fermes : alcools de pommes (calvados, cidre et pommeau), fromages de vache normande (pont-l’évêque, camembert et livarot), etc. Le Calvados regroupe 400 exploitations agricoles bio, et possède la plus grande surface de pommier à cidre de France.

Non loin de là, on retrouve la grande Histoire dans le Pays de Falaise, berceau de Guillaume le Conquérant.

La Suisse normande propose, quant à elle, une nature plus sauvage et moins modelée par l’homme. Le fleuve l’Orne s’écoule entre parois rocheuses et bois. Cette région est appréciée des sportifs et davantage à l’abri du tourisme de masse.

Les côtes du Calvados

En bord de mer, les marées rythment les journées et modifient le paysage continuellement. Cette mer agitée, calme, bleue ou grise, on l’aime dans tous ses états. La côte de Nacre est pourtant marquée par le souvenir de la Bataille de Normandie de juin 1944. Les blockhaus de béton, vestiges de la guerre, parsèment encore les plages du débarquement. Aujourd’hui, de nombreux touristes affluent dans cette partie du Calvados pour rendre hommage à cette période de l’histoire. Cimetières et musées, dont le spectaculaire Mémorial de Caen, retracent les détails de la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Puis, la côte se transforme au-delà de la préfecture de Caen. Les stations balnéaires, comme Cabourg, Houlgate, Trouville et Deauville, se succèdent et affichent leurs villas grandioses, témoins de souvenirs bien plus joyeux. La bourgeoisie parisienne au début du XXe siècle venait profiter des premiers congés payés, à seulement quelques heures de la capitale. Encore aujourd’hui, de nombreuses maisons sont des résidences secondaires. Certains archétypes de l’ambiance chic et glamour rassemblent toujours : casinos, hippodromes et festivals de cinéma (américain à Deauville, romantique à Cabourg) attirent les foules.

Le Calvados est une région que l’on aime. Si le climat humide demande de porter bottes et ciré, il colore aussi vivement les campagnes et participe largement à la diversité des produits locaux. La mer changeante apporte douceur, beauté et réconfort. Les cités balnéaires sont à visiter de préférence à la mi-saison en mai, juin ou septembre. Le Calvados vous révélera alors pleinement ses histoires et son charme ne pourra vous laisser indifférent.

La carte de la fourmi