Comment voyager autrement ?

Le voyage est aussi une vision du monde. Il va mal en ce moment, plus la peine de le nier. A travers ce guide authentique de France, vous pourrez trouver des propositions pour participer à un tourisme respectueux de l’environnement et des autres. Notre façon de voyager a un impact direct sur la planète. Petite contribution par petite contribution, ensemble sauvons le monde ! 😉

Le tourisme durable, autrement appelé tourisme responsable,  » vise à optimiser les effets positifs du tourisme sur les territoires et les destinations visitées tout en réduisant ses incidences négatives sur l’environnement et les populations locales » selon Céline Barthon *. Il repose sur des critères de durabilité.

Trois dimensions principales se dégagent de la notion de tourisme durable :

  • le voyageur respecte l’environnement ;
  • il honore les habitants et leurs cultures ;
  • il participe à une économie équitable entre les différents acteurs du tourisme ;

Vous trouverez dans vos lectures beaucoup de termes différents, pas de panique, globalement c’est une manière simple de voyager dans le respect des personnes et de leur environnement. Bon allez, je vous mets quand même quelques définitions ci-dessous !

*Tourisme de masse et développement durable : quelle compatibilité? dans Cahiers français n°393

Petit lexique pour voyager autrement

  • Ecotourisme : séjour responsable dans les espaces naturels. Voyage qui s’inscrit plus particulièrement dans la protection de l’environnement avec une dimension engagée dans l’économie locale ;
  • Tourisme équitable : échange qui met au cœur de l’organisation, la population locale grâce à une gestion communautaire qui redistribue de manière équitable les bénéfices générés ;
  • Tourisme solidaire : attention particulière sur l’humain et la rencontre. Une action concrète de développement est à la base du projet. Voyage qui crée un lien de solidarité entre le voyageur et l’hôte ;
  • Écovolontariat : mission de bénévolat qui participe à un projet de recherche ou de protection de l’environnement ;
  • Woofing : une personne offre son aide à une ferme membre du réseau en échange du gîte et du couvert ;
  • Tourisme social : un tourisme accessible à tous, aux personnes à revenus modestes ou aux personnes en situation de handicap ;
  • Slowtourisme : prendre son temps dans le voyage en s’imprégnant des lieux et des leurs histoires.
Légende du colibri
``Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! Et le colibri lui répondit : Je le sais, mais je fais ma part.``