comment voyager responsable : sac à dos, carnets, montre

Comment voyager responsable ?

Le voyage est propice à des moments de déconnexion et de découvertes pour oublier le stress de la vie quotidienne. Ce n’est pas une raison pour laisser ses bonnes résolutions à la maison ! Et si on essayait de ne pas baisser la garde en voyage et de continuer à faire attention à l’environnement ? Le tourisme de masse produit 8 % des émissions de gaz à effet de serre. Il contribue à la consommation abusive de ressources naturelles comme l’eau, pollue à l’instar des autres industries en produisant des déchets et menace la biodiversité. Alors comment voyager responsable et réduire son impact écologique en faisant du tourisme ? Car, il ne s’agit pas de s’arrêter de voyager, mais de mieux voyager ! Et puis, quels bonheurs de (re)découvrir de jolis endroits en respectant la nature, la culture des habitants, tout en participant à l’économie locale ! Surtout pas de culpabilité, on fait ce qu’on peut avec les moyens qu’on a ! Alors en avant toute, la fourmi nous livre 9 actions possibles pour pratiquer un tourisme durable et voyager autrement, dans le respect de la terre et de l’humain !

1. Voyager près de chez soi

Un tourisme de proximité

Quoi de plus économique et de plus écologique que de privilégier un tourisme de proximité ? La France attire environ 90 millions de touristes par an. Territoire bordés de mers, parsemés de rivières, de montagnes, aux villes branchées et aux diversités culturelles régionales fortes, il y en a pour tous les goûts ! En voyageant en France, nous sommes très vite dépaysés. Même en nous déplaçant dans notre propre région, il y a tellement à découvrir…

Le staycation

Et vous savez quoi, un nouveau tourisme se met en route des États-Unis : le « staycation ». Cet anglicisme qui contient les mots « rester » et « vacances » consiste à voyager près de chez soi, c’est à dire dans sa propre ville ! Le regard change et nous (re)découvrons ce que nous voyons quotidiennement avec de nouveaux yeux. Il s’agit de prendre du recul pour se déconnecter de son quotidien. Alors, on essaye ?

Pour les parisiens notamment, vous pouvez pratiquer cette aventure en réservant une chambre sur le site internet de Staycation. Vous dégoterez un tarif intéressant pour passer une nuit dans l’un des plus beaux hôtels de Paris. Qui a dit que voyager dans sa ville ne permettait pas de se faire plaisir et de vivre des moments inoubliables ?

Voyager près de chez soi tourisme durable

2. Se deplacer en transports doux

Si nous décidons de voyager plus loin (parce que quand même c’est chouette de découvrir le monde), nous privilégions les moyens de transports qui polluent moins comme le train ou le bus. À un moment où il est désormais facile de voyager dans le monde entier, c’est aussi le temps d’une remise en question du voyage en avion. De plus en plus, les « globetrotters » parlent de leur bilan carbone. Et si nous faisions le point nous aussi ? Plusieurs sites permettent de faire le calcul de notre émission de CO2 annuel après avoir répondu à quelques questions, notamment celui de Reforest’Action.

Ensuite, il est désormais possible de « compenser » son bilan carbone. Ce principe permet de participer au financement de projets écologiques à hauteur des émissions de GES que nous avons produites.

Pour minimiser son empreinte, pensons à passer à l’action, en prenant plus souvent le train ou en partageant son trajet lorsque l’on voyage en voiture. Le top du top est inévitablement le vélo. Mais soyons francs, nous n’avons pas tous le temps et la forme physique de voyager de cette manière.

slowtourisme

3. Choisir des lieux d’hébergements éco-responsables

Des labels

N’hésitons pas à nous renseigner avant de partir en faisant une recherche sur internet et en allant directement sur les sites des labels. Il existe différents organismes reconnus auxquels nous pouvons nous référer : la Clef Verte, l’écolabel européen, les Gîtes Panda, etc. Pour dormir à la campagne ou en chambre d’hôtes et être au plus proche des locaux, le site Gîte de France répertorie de nombreuses adresses. Enfin, pour s’immerger dans une ferme et vivre au plus près des paysans, le site Accueil Paysan propose logements et activités, ainsi que Bienvenue à la ferme.

Des choix

En choisissant des hébergements insolites comme une cabane, un tipi ou une yourte, nous vivons un séjour en osmose avec la nature. Ces endroits produisent peu de carbone et souvent construits avec des matériaux écologiques. Pour pratiquer un tourisme vert, camper ou « glamper » sont encore les meilleurs moyens de laisser peu de traces derrière soi. Pour en savoir plus, cet article vous explique ce qu’est le glamping.

Dans les hôtels, limitons l’utilisation des ressources naturelles comme à la maison. Gardons nos serviettes pendant tout le séjour, préférons nos savons et shampoing plutôt que ceux proposés dans les établissements, privilégions les douches aux bains, etc.

Hébergement ecoresponsable

4. Laisser la place à l’inattendu et voyager autrement

Ne préparons pas tout non plus ! Après avoir repéré les lieux et quelques adresses (car, soyons clair, c’est assez difficile de trouver les perles rares une fois sur place), lâchons prise ! Même si, il peut être rassurant de caler un itinéraire pour ne pas se soucier du programme pendant les vacances, rien ne vaut l’inattendu qui fait place aux rencontres dans le voyage. L’authenticité des moments se révèle souvent dans l’imprévu et de belles surprises naissent de ces instants. C’est aussi le meilleur moyen de découvrir des endroits moins touristiques, qui ne sont pas dans les guides. Cette attitude permet aussi de se faire confiance en suivant son intuition et de savoir rester là où nous nous sentons bien.

Comment voyager responsable ?

5. Limiter ses déchets

La base ! 😉 Comme à la maison, nous trions nos déchets, bien entendu, et nous essayons de les éviter. Nous emportons le strict minimum dans notre sac pour ne pas s’encombrer. Si nous voyageons en voiture, ça sera toujours du poids en moins et donc moins de consommation (oui oui nous pensons à tout). Pour s’équiper et anticiper ses déchets, nous évitons d’emporter du plastique mais préférons des sacs en tissus de toutes tailles. Ils serviront pour le linge sale, pour les courses au marché, pour emporter le pique-nique de la randonnée, etc. La trousse de toilette se prépare aussi en « mode zéro déchet« . Pour connaître la panoplie idéale du voyageur durable, allez parcourir le site « voyageons autrement », la bible du tourisme durable.

Nous réduisons déjà nos déchets à la maison, ce n’est pas beaucoup plus difficile de le faire lorsque nous sommes en vacances ! D’autres gestes qui paraissent anodins sont pourtant importants. Par exemple, nous choisissons une crème solaire bio pour éviter de polluer davantage la mer.

Trier ses déchets - limiter son empreinte - écologie

6. Voyager responsable en Participant à l’économie locale

Privilégions les restaurants locaux et les marchés pour les pique-niques du midi ou pour le soir, si nous pouvons faire la cuisine dans notre logement. Notre consommation reste écoresponsable et nous bannissons les chaînes ! Nous oublions les Burger King et les Subway of course. Nous choisissons les petits hébergeurs, les restaurants, les activités organisées par les locaux, pour soutenir l’économie locale et les acteurs du territoire. Pareil pour les souvenirs ou les cadeaux, nous achetons local et en direct auprès du créateur ou de l’artisan, quand c’est possible :).

Economie locale

7. Choisir ses activités pour pratiquer un tourisme durable

Nous refusons au maximum les activités polluantes, nous choisissons le paddle plutôt que le jet-ski, nous oublions le 4×4 et nous privilégions les activités douces et outdoor.

La randonnée, si vous aimez marcher, est un bon moyen de découvrir des lieux. L’idéal est de rester dans les sentiers balisés et dans le respect de la nature environnante.

Nous pouvons choisir de prendre un guide spécialiste qui connaît son territoire dans la nature ou même dans les villes. Avec le réseau des « greeters« , des guides locaux et habitants urbains vous feront visiter les lieux qu’ils connaissent comme leur poche !

Visiter le patrimoine et les musées participent aussi à l’économie locale et permet d’en apprendre plus sur un territoire et ses habitants.

activité responsable et durable - tourisme

8. S’ouvrir aux autres

Restons ouverts ! Privilégions les activités et les hébergements proches des habitants et discutons ! Pour les grands timides (comme moi), nous nous forçons un peu mais l’effort en vaut souvent la chandelle car une fois le premier pas réalisé, les langues se délient…

Pour voyager en respectant les us et les coutumes des destinations visitées, immergeons-nous dans la culture des habitants. Prenons le temps de rencontrer les locaux, l’expérience vécue sera encore plus unique ! Les rencontres rendent les voyages inoubliables !

Voyager autrement et solidaire

9. Prendre son temps

Dernièrement, le terme « slow tourisme » a fait son apparition dans la même veine que le « slow life » ou le « slow cosmétique ». Ce terme emprunté à la langue anglaise fait l’apologie du minimalisme et d’un rythme de vie différent. Il invite à prendre son temps, à observer, à suivre les saisons, pour s’apaiser dans cette société moderne qui avance à toute allure. Ne courrons plus après le monde pour tout voir trop vite, mais au contraire apprenons à nous imprégner des lieux​​ et à profiter de l’instant présent.

slowtourisme

Nous oublions trop souvent que le tourisme a un rôle à jouer dans l’environnement. Chacun peut agir, s’il le souhaite, pour pratiquer un voyage responsable et durable. Ne culpabilisons pas, il est parfois difficile d’agir dans la société actuelle qui nous offre tellement de tentations. Au contraire, soyons fiers de nous et agissons ensemble. Si tout le monde faisait un peu attention, imaginez les évolutions possibles ! Si tous les voyageurs modifiaient leurs comportements, les acteurs du tourisme seraient obligés de suivre le pas. Les mots responsable et durable n’auraient plus besoin d’être accolés au voyage car voyager responsable serait voyager tout court ! On peut toujours rêver, non ?

Let's go !
Téléchargez maintenant votre guide gratuit :

Comment organiser mes vacances responsables en France ?

Adresse e-mail non valide
Voyagez près de chez vous. Faites de votre quotidien un voyage ✨

Ecrire un commentaire